Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

 

     La conduction électrique en courant alternatif

 

 

 

Eh oui, le courant qui provient de la prise EDF est alternatif. De façon imagée, le signal envoyé à chaque électron est alternativement : "Prends la place de ton voisin de droite" puis "Prends la place de ton voisin de gauche", au rythme infernal de cinquante allers et retours par seconde (fréquence de 50 Hz). De quoi donner le tournis aux électrons !

Après une heure d'utilisation de votre PC, ceux du fil de cuivre qui relie la prise à l'ordinateur n'ont pas avancé d'un millimètre... Alors, comment expliquer que vous ayez pu surfer sur le web ? En fait, le résultat de ces allers et retours n'est pas nul. Les intéressés protesteraient si vous décrétiez qu'il n'ont effectué aucun travail pendant ce temps. Imaginez un train.

Si, pendant une journée, une locomotive avance d'un mètre, puis recule d'autant, puis avance à nouveau de la même distance, le train n'aura pas bougé d'un poil à la fin de la journée. mais, si vous avez relié aux dernier wagon, par l'intermédiaire d'une roue, une pompe qui monte l'eau d'un puits, vous aurez puisé, le soir venu, une grande quantité d'eau ! De la même façon, votre PC est équipé du nécessaire pour tirer parti du travail électrique que vous fournit le réseau électrique.

Quel est donc l'intérêt de ce courant alternatif ? Le courant continu, avec son + et son -,  c'est quand même bien plus simple !
Pour limiter au mieux les pertes (par effet Joule) dans les lignes de transport d'électricité (de la centrale à la maison), on a intérêt à utiliser des tensions élevées (plusieurs dizaines de milliers de volts par exemple), mais arrivés à la maison, du 220 V est déjà bien assez dangereux !!
Bon, pour faire simple, disons que nous avons très souvent besoin de pouvoir augmenter ou diminuer la tension d'un courant, et que cela se fait à l'aide d'un dispositif appelé transformateur, qui ne fonctionne qu'en courant alternatif !