Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

 

    

Un champ magnétique protège la Terre

 

 

 

Et pas qu'un peu... Sans lui,  nous n'aurions pas au-dessus de nos têtes une belle atmosphère oxygénée !

L'ennemi de l'histoire, c'est le vent solaire, ce flot d'ions et d'électrons très énergétiques que nous envoie notre étoile. A petit feu, il pourrait grignoter notre atmosphère en taillant ses molécules en pièce dont il emporterait les plus légères. Par chance, le noyau de notre planète agit comme un aimant qui produit un champ magnétique. Dans la zone qui l'entoure - la magnétosphère - le champ dicte leur trajectoire aux particules chargées. Celles du vent solaire, par exemple. Résultat : elles sont contraintes de longer la frontière de la magnétosphère.

Mais cette frontière-bouclier a des failles. Les principales sont les cornets polaires, où s'engouffrent des particules du vent solaire. Direction la Terre ? Non, la queue de la magnétosphère. Ouf, mais une partie revient vers nous lors des grands chambardements qui secouent la magnétosphère plusieurs fois par jour. Ces particules agitées viennent alors se frotter aux hautes couches de l'atmosphère, au niveau des régions polaires.

Pas de panique : elles ne sont pas assez nombreuses pour laisser des séquelles dans notre ciel. Elles se contentent de nous offrir un beau spectacle. En effet, les atomes qu'elles percutent entre 80 et 400 km d'altitude, se retrouvent avec un surplus d'énergie qu'ils évacuent en émettant de la lumière colorée. Ce sont les magnifiques aurores polaires !