Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

 

    

Pluton est-elle toujours la 9ème planète du système solaire ?

 

 

La question fait recette. Pensez donc le travail pour changer les manuels scolaires ! Historiquement, Pluton restera encore quelque temps la neuvième planète du système solaire, mais voyons d'où vient la polémique.


Nous connaissons le système solaire proche depuis plusieurs dizaines d'années (Neptune fut découverte en 1846 d'après les prévisions calculatoires de Le Verrier). Avec l'amélioration des instruments et méthodes d'investigation du système solaire, nous avons découvert beaucoup d'objets dits transneptuniens (au-delà de Neptune) : astéroïdes, comètes et ... planètes naines. En 1930, Clyde Tombaugh braque son télescope en direction du plus massif de ces corps pour l'époque, qu'il baptisa Pluton. On sait depuis que Pluton est une planète solide, contrairement à toutes celles situées plus loin que Mars, et qu'elle a des satellites dont le plus gros est Charon.

Depuis sa découverte, Pluton était considérée comme la neuvième planète du système solaire. Pourtant, ses caractéristiques peu à peu découvertes semèrent très vite le doute.
Son orbite est tellement elliptique que la planète se situe entre 30 et 45 unités astronomiques du Soleil ; elle finit même par croiser l'orbite de Neptune !

À la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle, de plus en plus d'objets similaires furent découvert dans le système solaire externe, en particulier (136199) Éris (anciennement 2003 UB 313), légèrement plus grand que Pluton. Cette évolution amena l'union astronomique internationale (UAI) à redéfinir la notion de planète en août 2006, Cérès, Pluton et Éris étant depuis cette date classées comme des planètes naines. L'UAI a également décidé de faire de Pluton le prototype d'une nouvelle catégorie d'objet transneptunien. De fait, le système solaire, qui comptait neuf planètes depuis 1930, n'en contient officiellement plus que huit depuis août 2006. Suite à cette modification de la nomenclature, Pluton a été ajoutée à la liste des objets mineurs du système solaire et s'est vue attribuer le numéro 134340 dans le catalogue des objets mineurs.

Pluton est principalement composée de roche et de glace d'eau, et son diamètre est environ un cinquième de celui de la Lune. Pluton et son plus grand satellite, Charon, sont généralement considérés comme appartenant à un système double, le couple Pluton/Charon, puisque la différence de masse entre les deux objets est la plus faible de tous les couples planétoïdes/satellites du système solaire, et surtout parce que le barycentre de leurs orbites ne se situe pas à l'intérieur d'un des deux corps. Deux autres satellites naturels nettement plus petits, Nix et Hydra, ont également été découverts en 2005.

Aucune sonde spatiale n'a jamais survolé Pluton, mais la sonde New Horizons a été lancée en janvier 2006 par la NASA pour explorer le système plutonien, le survol étant prévu pour l'été 2015 après un voyage de 6,4 milliards de kilomètres.