Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

    

Quand le Soleil va-t-il mourir ?

 

 

 

Chaque jour, des étoiles meurent naturellement dans l'Univers, et notre Soleil n'échappera pas à la règle. Sa mort est intimement liée à ses réserves en carburant, l'hydrogène et l'hélium. Depuis sa formation, il y a un peu plus de 4,5 milliards d'années, le Soleil consume son hydrogène en le convertissant en hélium par une réaction de fusion nucléaire. Ainsi, au cœur du Soleil, là où la température dépasse allègrement les 15 milliards de degrés, les noyaux d'hydrogène entrent en fusion pour former des noyaux d'hélium. D'après les calculs des scientifiques, dans 7,5 milliards d'années, les réserves de "combustible" hydrogène commenceront à s'épuiser. Dès lors, l'agonie du Soleil durera 200 millions d'années... Faute d'hydrogène à brûler pour maintenir son équilibre, le cœur solaire se contractera et s'effondrera sur lui-même sous l'effet de la gravité. La température du cœur augmentera au point d'allumer un nouveau cycle de fusion très énergétique, basé cette fois sur l'hélium (le "flash" de l'hélium). Une fois l'hélium consumé, le coeur du Soleil se contractera à nouveau, à tel point que les électrons se heurteront, dans une ultime explosion. Les couches externes du Soleil seront alors éjectées dans l'espace, et les restes du coeur s'effondreront sur eux-mêmes pour former une "naine blanche" : la masse de notre étoile tiendra alors dans le même volume que la Terre ; notre astre ne diffusera plus qu'une infime lueur, avant de s'éteindre dans 7,8 milliards d'années.