Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

 

     Evaluation des Compétences Expérimentales

 

Cette épreuve pratique a pour objectif d'évaluer des compétences expérimentales dans le cadre de l'environnement du laboratoire. Selon les situations, le candidat peut être conduit à s'approprier et analyser une problématique, à justifier ou à proposer un protocole expérimental, à le réaliser, à porter un jugement critique sur la pertinence des hypothèses et des résultats en vue de les valider. Le candidat peut aussi être amené à faire preuve d'initiative et à communiquer en utilisant des langages et des outils pertinents.
Pour chaque session, deux ensembles de sujets d'épreuve sont retenus au niveau national et communiqués aux établissements au début du troisième trimestre. Un ensemble comprend les sujets destinés seulement aux candidats qui ont choisi la spécialité physique-chimie et l'autre ensemble est destiné à tous les candidats.
Les établissements décident pour chaque ensemble des sujets qu'ils mettront en œuvre.
Chaque jour d'épreuves, les établissements mettent en place au moins deux sujets à dominante physique et deux sujets à dominante chimie. Quatre sujets au moins sont différents d'un jour sur l'autre.
L'épreuve, d'une durée d'une heure, évalue des compétences expérimentales à partir d'un sujet tiré au sort parmi ceux retenus par l'établissement dans l'ensemble des sujets dédiés à ces élèves.
Le sujet porte essentiellement sur les compétences expérimentales du programme de terminale S, sans exclure celles des classes antérieures.
Les candidats ayant choisi les sciences physiques et chimiques comme enseignement de spécialité tirent au sort un sujet ayant rapport soit avec cet enseignement de spécialité, soit avec l'enseignement spécifique.
Le candidat prend connaissance du sujet tiré au sort à l'entrée dans la salle d'évaluation.
L'évaluation des compétences expérimentales a lieu dans le courant du troisième trimestre, dans le cadre habituel de formation de l'élève.
Lors de l'évaluation portant sur les sujets tirés au sort, deux professeurs examinateurs sont présents dans la salle. Un examinateur évalue au maximum quatre élèves ; celui-ci n'évalue pas ses propres élèves.

Pour des raisons de sécurité, il ne sera pas possible de boire ou de manger durant cette épreuve. L’épreuve est précédée d’un tirage au sort. Il est indispensable de se présenter au moins 15 minutes avant le début de l’épreuve et d’avoir obligatoirement sur soi :

- Une pièce d’identité non périmée
- La convocation à l’épreuve
- Une blouse blanche à manches longues 100 % coton
- Trousse, calculatrice, règle, rapporteur et compas
- Un élastique (ou équivalent) pour les personnes ayant des cheveux longs.

Que trouve le candidat sur son poste de travail ?

Sur son poste de travail le candidat trouve :

Comment sont répartis les points de cette épreuve ?

L'évaluation porte sur cinq compétences reprenant les étapes de la démarche scientifique : s'approprier (APP), analyser (ANA), réaliser (REA), valider (VAL), communiquer (COM). Trois de ces cinq compétences sont nécessairement évaluées ; tous les sujets évaluent la compétence REA. Les compétences sont assorties d'un coefficient lié au temps qu'elles mobilisent : 10 minutes pour 1.

A l'issue de l'épreuve, le candidat a atteint un niveau A, B, C ou D pour chacune de trois disciplines évaluées, et un algorithme propre au sujet permet d'en déduire une note sur 20.

 

L’organisation du temps

Bien prendre le temps de lire en détail la fiche « énoncé du sujet ». Ne surtout pas confondre vitesse et précipitation !
La durée de cette épreuve étant relativement courte, une erreur de manipulation due à une lecture trop rapide de l’énoncé peut ne pas être rattrapable !
Pensez à appeler l’examinateur chaque fois que l’énoncé l’exige et pensez à remplir la feuille de réponse au fur et à mesure de la manipulation.
Trop souvent, des candidats pris par le temps ne remplissent pas la fiche réponse et perdent tous les points attribués à cette dernière !

Observer les règles de sécurité

En particulier en chimie venir avec une blouse blanche en coton et des gants de protection.
Ne pas oublier de mettre des lunettes de protection (fournies par le lycée), surtout si l’énoncé l’exige !

Manipuler soigneusement

Éviter toute précipitation : une attitude calme et mesurée est appréciée.

Soin et propreté

En fin de manipulation, ranger le plan de travail et nettoyer si nécessaire la verrerie utilisée.
Surtout, éviter de tacher la fiche « feuille de réponse » pendant la manipulation, surtout en chimie.



LES BONS REFLEXES :

• Les portables doivent être éteint avant d’entrer dans le bâtiment et donc dans la salle d’examen.
• Ne pas porter d’objet trop volumineux sur soit (grosses bagues, casque de musique…).
• Penser aux chiffres significatifs et aux unités pour chaque résultat numérique.
• Ne pas hésiter à prévenir l’évaluateur de tout disfonctionnement constaté.
• Rester calme et garder à l'esprit qu'une erreur de manipulation (même grossière) n'est généralement sanctionnée que de 0,25 pt sur la note totale.



En TP de chimie :

• S’équiper de la blouse en coton et penser à la fermer avant de commencer à manipuler.
• Etre attentif aux consignes de sécurité et aux pictogrammes présents sur les flacons. S’équiper en conséquence (lunettes, gants, …).
• Dégager l’espace de manipulation. Compléter le document réponse sur une table à côté. Il sera tenu compte lors de la notation de l’organisation de la paillasse.
• Ne jamais effectuer un chauffage avec des gants en latex.
• Manipuler debout.
• Veiller à transvaser solide et liquide sans perte.
• Le prélèvement d’un volume précis ne peut se faire qu’avec une pipette jaugée (à la rigueur graduée)
• Ne jamais prélever directement dans le flacon d’origine. Il est indispensable de verser une quantité raisonnable de solution dans un becher propre et sec avant d’en prélever.
• Ne jamais remettre une solution ou un solide prélevé en trop grande quantité dans le flacon d’origine.
• Rincer la burette à l’eau distillée puis avec la solution titrante avant d’effectuer le dosage. Etre attentif à la présence éventuelle d’une bulle au bas de la burette.
• Rincer la pipette en effectuant un premier pipetage de la solution à prélever
• Ne jamais laisser un liquide atteindre la propipette.
• Penser à régler correctement (ni trop vite ni trop lentement) la vitesse du barreau aimanté (barboteur ou turbulent) lors d’un dosage.
• Lors de la mesure d’un volume, la fiole jaugée ou l’éprouvette doit être posée à plat sur la paillasse.
• Utiliser les carrés blancs sur la verrerie (becher, erlenmeyer, …) pour y indiquer au crayon la solution qu’elle contient de manière à éviter toute confusion.
• Homogénéiser après chaque ajout, dilution ou dissolution.
• Toujours refermer et ranger un flacon après son utilisation.
• Manipuler les solutions aqueuses au-dessus de l’évier.
• Ne jamais jeter de solide ou de liquide polluant dans l’évier. Utiliser les récipients prévus à cet effet.
• Nettoyer et ranger la paillasse avant de partir.



En TP de physique :

• Dégager l’espace de manipulation. Compléter le document réponse sur une table à côté. Il sera tenu compte lors de la notation de l’organisation de la paillasse.
• Etre attentif aux consignes de sécurité. Ne jamais brancher un fil directement dans une prise du secteur.
• Manipuler debout sauf lors de l'utilisation de l'ordinateur.
• En électricité, penser à systématiquement vérifier les polarités et le branchement des masses avant d’allumer le générateur.
• Ne jamais modifier un montage avec un générateur allumé, sauf indication contraire de l’énoncé.
• Toujours brancher un ampèremètre en série.
• Toujours brancher un voltmètre ou un système d’acquisition de tension en dérivation.
• Lors de l’utilisation d’un multimètre, toujours commencer par le calibre le plus grand.
• Nettoyer et ranger la paillasse avant de partir.