L’Europe pousse fort pour l’aviation électrique

L’Europe pousse fort pour l’aviation électrique

23 août 2021 2 Par Laura S.

Le réchauffement climatique impose au monde l’immense tâche de mettre fin à l’utilisation des combustibles fossiles dans l’industrie et les transports. L’Europe doit devenir neutre en CO2 d’ici 2050. D’autres pays veulent aussi aller dans cette direction. Mais comment ?

Dans le cas du transport routier, il existe déjà des alternatives évidentes, telles que les voitures électriques et, pour le transport lourd, potentiellement l’hydrogène également. Même pour l’industrie, la tâche de devenir neutre en CO2 ne semble pas impossible.

L’un des plus grands défis est l’aviation. Est-il possible de construire des avions électriques abordables, parcourant de plus longues distances et pouvant accueillir de grands groupes de personnes et de fret ? Une chose est sûre. Les dernières semaines ont montré que l’Europe n’est définitivement pas les bras croisés.

Heart Aerospace, Eviation et Vertical Aerospace

Les rapports de commandes d’avions électriques pour de jeunes entreprises européennes affluent. Que pensez-vous de la compagnie aérienne américaine United Airlines, qui veut acheter 100 avions électriques de passagers (19 places) à la start-up suédoise Heart Aerospace. Il est prévu de mettre en service ces avions, d’une autonomie de 400 kilomètres, en 2026.

Voici une vidéo en anglais parlant d’un tel projet :

Le service allemand de livraison de courrier et de colis DHL a acheté 12 avions électriques à la société israélo-américaine Eviation. Les avions auront une capacité de fret de 1,2 tonne métrique et pourront parcourir 815 kilomètres avec une seule charge de batterie. Ce n’est pas encore grand-chose par rapport aux gros avions qui peuvent transporter jusqu’à 100 tonnes, mais c’est un début. British Vertical Aerospace affirme avoir même reçu plus de 1 000 commandes pour ses avions électriques à décollage et atterrissage verticaux, également connus sous le nom d’eVTOL (décollage et atterrissage verticaux électriques).

Volocopter et Lilium

Parmi ceux de la catégorie eVTOL se trouve Volocopter, une société allemande qui a récemment démontré un vol habité devant des centaines de milliers de spectateurs lors d’un spectacle aérien à Oshkosh, aux États-Unis. Peu de ses concurrents sont en mesure de le dire. Le vol n’a duré que 4 minutes à une altitude de 50 mètres volant à une vitesse de 30 kilomètres par heure.

Et puis il y a le bavarois Lilium, qui a remporté une méga commande de 1 milliard de dollars pour 220 de ses avions taxis eVTOL pour 6 personnes de la compagnie aérienne brésilienne Azul. Selon les médias allemands, les avions sont censés desservir principalement la région de Sao Paulo et Rio de Janeiro. Sao Paulo est la plus grande ville du Brésil et le trafic d’hélicoptères est très dense. L’avion eVTOL de Lilium pourrait remplacer ce trafic d’hélicoptères. Lilium a des projets similaires pour la région de la Ruhr en Allemagne.

Enfin, il existe plusieurs autres initiatives électriques notables de la part du slovaque Pipistrel, des sociétés suisses H55 et Dufour Aerospace, et enfin, d’Airbus, qui s’interroge actuellement sur des modèles plus grands pour le transport de passagers.